Diabète,ouvrez l’oeil ! Connaissez-vous
les complications
oculaires du diabète ?

La minute info sur la santé de vos yeux

Je m’informe sur : les traitements qui existent pour mon affection oculaire liée au diabète

 

« Avant tout l’équilibre général

Comment traiter au mieux votre diabète et prévenir l’apparition ou limiter l’aggravation de complications oculaires ?

Il faut avant tout traiter la cause, c’est-à-dire le taux de sucre élevé dans votre sang ou hyperglycémie en équilibrant votre diabète grâce aux recommandations de votre généraliste et de votre diabétologue. La tension artérielle est également essentielle à prendre en charge car elle va aggraver les lésions causées par le diabète sur les parois des vaisseaux.

Quelles sont les options de traitement ?

Les lésions débutantes ne sont en général pas traitées d’emblée car elles peuvent régresser. Une surveillance adaptée sera alors recommandée ainsi que l’optimisation du traitement général. Mais il est probable qu’en cas d’atteinte rétinienne constituant une menace pour votre acuité visuelle un traitement vous soit proposé. Il existe 2 grands types de traitements actuellement réalisés en pratique courante : les injections intra-vitréennes et le laser. Les injections intra-vitréennes consistent en l’injection d’un médicament dans l’œil. Ces médicaments permettent d’améliorer l’étanchéité de la paroi des vaisseaux atteints et de limiter l’extension de lésions dites néovasculaires. C’est-à-dire la croissance de vaisseaux anormaux suite à une ischémie rétinienne. Vous serez programmé pour une injection intra-vitréenne et averti pour cela. Vous aurez un médicament à aller chercher à la pharmacie qu’il faudra nous amener le jour de l’injection. Le jour de l’injection vous serez allongé ou demi assis et on vous mettra un anesthésique local en gouttes instillé directement dans l’œil. Puis on vous fera l’injection rapidement en quelques secondes, à travers la sclère, c’est-à-dire le blanc de votre œil. Après la séance vous pourrez avoir une sensation de grain de sable, d’une légère brûlure ou des picotements oculaires. Vous pourrez également voir quelques tâches dans le champ visuel pendant quelques heures à quelques jours. Les tâches se résorbent habituellement en quelques jours. En cas d’effets secondaires après la séance ou si quelque chose d’anormal apparaît, parlez-en à votre ophtalmologiste. Pour l’autre option, le laser, il s’agit d’utiliser la lumière pour aller coaguler, c’est-à-dire traiter définitivement des zones qui ne sont plus vascularisées et dont l’extension peut faire courir un risque de saignement ou d’autres complications comme un décollement de rétine ou une hémorragie intra-vitréenne. En pratique votre pupille sera dilatée et vous serez anesthésié localement grâce à des collyres. Vous serez ensuite installé face au laser comme face au microscope en consultation avec le menton posé et le front appuyé contre l’appareil. L’ophtalmologiste appliquera le plus souvent un verre sur votre œil, c’est une sorte de loupe qui va l’aider à adapter le trajet du laser plus précisément sur les lésions de la rétine. Le temps maximal de traitement pour une séance est de 10 à 15 minutes. Après le laser vous pouvez être ébloui, avoir une vision brouillée et, de manière très exceptionnelle, des maux de tête. En cas d’effets secondaires après la séance ou si quelque chose d’anormal apparaît parlez-en à votre ophtalmologiste. Quel que soit le traitement injection intra-vitréenne ou laser vous ne pourrez pas conduire après une séance et ce jusqu’à avoir retrouvé une vision normale et suffisante, c’est-à-dire supérieure à 5/10 pour pouvoir conduire à nouveau. Vous rentrerez après votre traitement sans conduire et reprendrez vos activités habituelles dès le lendemain. Évidemment, en cas d’apparition de flou visuel, de douleurs, brûlures ou du moindre inconfort qui ne correspondrait pas à ce qui a été cité précédemment, contactez votre ophtalmologiste afin de savoir quelle attitude adopter et si un contrôle est nécessaire.

Votre ophtalmologiste est à votre disposition pour répondre à toute question complémentaire. »